L'ENFER DU DEVOIR
(Rules of engagement)

un film de: WILLIAM FRIEDKIN

Etats-Unis année: 1999 - genre: thriller - durée: 2H08

Avec:
Tommy Lee Jones - Samuel L. Jackson - Guy Pearce - Anne Archer

Résumé:
Possédant 30 années de service, le colonel Terry Childers a été décoré à plusieurs reprises tout au long de sa brillante carrière pour ses combats au Vietnam, à Beyrouth et lors de l'opération Tempête du désert. Il est considéré comme un patriote, un héros. Mais aujourd'hui, sa nation qu'il a servie avec loyauté vient de l'accuser de meurtres dans une mission de sauvetage qui a mal tourné. Il était en poste à l'ambassade américaine du Yémen. L'édifice avait été pris d'assaut par la population, et la sécurité de l'ambassadeur et de sa famille était menacée. Il dirigeait un escadron de soldats en vue de resserrer la défense de l'ambassade, et il avait reçu l'ordre d'évacuer l'ambassadeur et sa famille si leur vie était mise en danger. Quelques heures après qu'il ait commencé sa mission, l'ambassadeur était en sécurité, mais trois de ses hommes avaient trouvé la mort, ainsi que 80 civils composés d'hommes, de femmes et d'enfants tués par les tirs de ses soldats. Terry est donc accusé par la cour martiale d'avoir violé les règles de l'engagement en tuant des civils non armés. Pour avocat, Terry demande au colonel Hays Hodges, un ami de longue date connu sur les champs de bataille et dont il a sauvé la vie et qu'il considère comme un frère, même s'il est loin d'être le meilleur des avocats. Il le choisi parce qu'il sait ce que c'est que de risquer sa vie en devoir pour sa patrie. Lié par les obligations et l'amitié, Hays accepte contre son gré. Terry se défend devant la cour en affirmant que la foule était armée et qu'elle a ouvert le feu en premier. Mais tout porte à croire que le gouvernement à l'intention de lui faire porter le chapeau pour dissimuler une crise diplomatique : les soldats qui auraient pu témoigner en sa faveur ont tous été tués, l'un des témoins ment comme il respire, et le président de la Sécurité nationale semble avoir détruit les preuves l'innocentant.